topMenu

Découvrez le retour d’une enseignante sur l’Enfant d’Oradour de Régis Delpeuch

Nathalie, enseignante en primaire, a lu avec ses élèves le roman de Régis Delpeuch : L’Enfant d’Oradour, l’histoire vraie de Roger, seul enfant rescapé du massacre d’Oradour-Sur-Glane.

Voici son retour de lecture :

« Professeure des écoles, j’ai eu la chance de faire la connaissance de Régis Delpeuch lors d’une rencontre scolaire d’auteurs dans le cadre du festival « Livre en fête de Champcevinel » en juin 2018. A l’époque, nous avions étudié Quand Marcel et ses amis découvrirent la grotte de Lascaux qui avait été un moment de pur bonheur associé à une classe découverte Préhistoire chez nous, en Dordogne. Quelques Mamie Polar, Ortografeur, Rififi au collège plus tard, mes élèves ont été conquis par l’auteur et ses œuvres.

En juin 2019, Régis, à l’occasion du même festival, m’a offert L’enfant d’Oradour, son dernier-né accompagné d’une invitation à rencontrer mes futurs élèves de CM2, en octobre de la même année. Je ne peux cacher les réticences que j’ai ressenties à l’idée d’étudier cette oeuvre dès le début de l’année scolaire avec des élèves de 9 à 10 ans… Toutefois dès le lendemain, lecture accomplie, je fus convaincue qu’une occasion unique se présentait et j’acceptais ce projet en demandant toutefois à Régis d’assurer, lors de cette rencontre, la fin de la lecture de l’ouvrage que nous aurions probablement étudié.

L’expérience fut extraordinaire : les enfants ont immédiatement montré un très grand intérêt pour le contexte historique à hauteur d’enfant. Le petit Roger a fait partie de notre quotidien pendant plus d’un mois (et ne nous a pas quitté aujourd’hui). Ce n’est pas comme s’il avait existé, il a existé ! Nous l’évoquons souvent…

Contrairement à ce que j’avais imaginé, les enfants n’ont eu aucune difficulté à entendre la fin de l’histoire, grâce à l’écriture de Régis. L’émotion partagée a été palpable, la mémoire a été transmise, des élèves ont entraîné leur famille à Oradour-Sur-Glane pendant les vacances d’automne, ils ont également rapporté des photos…

Merci Régis, merci.

Nathalie B le 8 novembre 2019 »