Focus sur Karim Mokhtari, ancien détenu qui milite aujourd’hui pour la réinsertion

Né en 1978, Karim Mokhtari a passé une grande partie de sa vie dans les bras des institutions françaises. De douze à dix-sept ans, il connaîtra trois foyers d’éducation spécialisés, puis, de dix-huit à vingt cinq ans, plus de quinze établissements pénitentiaires. Condamné à dix ans de réclusion criminelle, il en purgera finalement un peu plus de six. A sa sortie, en 2002, il rejoint les Ateliers sans Frontière, une association de réinsertion par le travail, avant de devenir, aujourd’hui, un acteur engagé dans le changement qu’il espère pour le monde carcéral.

 

Rédemption, itinéraire d’un enfant cassé revient sur le combat de Karim Mokhtari, ancien détenu, pour se construire, en dépit des humiliations et des errements.

 

Quelques années après sa sortie de prison, il est un citoyen parfaitement intégré lorsqu’il fait la connaissance de Charlie Carle, qui a un parcours aux antipodes du sien.
Au-delà de leurs différences, c’est une profonde amitié qui les unit rapidement. Au fil de leurs échanges et débats sur la société aujourd’hui, une idée folle leur est venue : écrire un livre.

Le parcours de Karim était trop incroyable, trop bouleversant pour ne pas être raconté. Comment ce jeune homme violent et brutal est-il devenu cet adulte doux et responsable ?

Aucun d’eux n’imaginait à ce moment-là que ce serait le début d’une incroyable aventure humaine. Des centaines d’heures passées ensemble, autour d’un dictaphone, à remuer le passé, à fouiller dans les souvenirs, à remonter le cours d’une vie, pour la retranscrire page après page sur le papier…

Tout ce travail, ils ne l’ont pas fait pour la gloire, ni pour la polémique, mais pour passer un message essentiel : l’homme est capable de changer. De s’améliorer. Et la société devrait tout mettre en œuvre  pour l’y aider.

Et la prison, telle que la décrit Karim, est un endroit qui semble vouloir briser les hommes plutôt que les aider à se construire.
Lorsque le projet leur a semblé abouti, Karim et Charlie se sont mis en quête d’une maison d’édition, et c’est une relation qui les a orientés vers l’éditeur de Scrineo.

Au départ impressionné par les 500 pages de ce témoignage parfois très dur, Jean-Paul Arif plonge dans le livre et en ressort bouleversé, enthousiaste. Il décide de rencontrer ces auteurs peu ordinaires (à quoi ressemble cet ancien détenu qui ne cache pas dans son texte sa part de violence ?). Les échanges sont passionnants.
Il faut faire ce livre et le faire connaître. Quelques corrections notamment sur la deuxième partie un peu longue et l’ouvrage part en production.

 

Vous trouverez des extraits du livre et plus d’informations sur Karim Mokhtari sur le site: http://karim-redemption.jimdo.com/